Causeries de Ti ar Vro : Mai 68 en Bretagne par Erik Neveu

mai_68.jpg
 

La Bibliothèque des Côtes d'Armor et Ti ar Vro vous convient à leur rendez-vous mensuel.

Mai : Erik Neveu
Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu. - Editions de L'Atelier/Mediapart


Mai 68, cinquante ans après... L'événement génère encore beaucoup de débats, mais qui sait comment cet épisode extraordinaire est entré dans la vie de millions de personnes ordinaires ?

Pour sortir de l'oubli de cette part essentielle de l'histoire, les Éditions de L'Atelier et Mediapart ont lancé un vaste appel à témoignages. Plus de 300 acteurs anonymes de Mai-Juin 1968 y ont répondu en envoyant textes, photos et documents.

Enfant de la banlieue rouge, collégienne des beaux quartiers en blouse, étudiant algérien en art dramatique, ajusteur, professeur de collège, opératrice des PTT, monteuse stagiaire dans le cinéma, métallo d'une usine automobile, appelé du contingent, aumônier de jeunes...
reliés les uns aux autres, leurs récits forment une véritable fresque qui incarne un passé trop souvent silencieux mais jamais oublié. Ces pages forment la trace précieuse, inédite à cette échelle, de ce que fut Mai 68.

Le pari de ce livre ? D'autres paroles, d'autres intelligences de Mai 68 !

Ce livre a été « orchestré » par trois universitaires spécialistes de Mai 68 : Christelle Dormoy-Rajramanan, Boris Gobille  et  Erik Neveu (professeur de science politique dans l'équipe CNRS Arènes et enseignant à Sciences Po Rennes), qui viendra nous présenter leur travail et mettra en lumière les événements de l'époque en Bretagne.

Mercredi 23 mai 2018 à 20h30  – Ti ar Vro, à Cavan
Présentation et dédicace du livre Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu paru aux Éditions de L'Atelier en mars 2018
Échanges avec Erik Neveu (en français)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.mairie-cavan.fr/blog-culturel/index.php?trackback/613

Fil des commentaires de ce billet