Causeries mensuelles de Ti ar Vro : "Un homme est mort" : 28.01.2015

La Bibliothèque des Côtes d'Armor, Dastum et Ti ar Vro poursuivent leur cycle de conférences mensuelles à Cavan.

Les invités du mois de janvier : Editions Nadoz-Vor
Traduction en breton de la bande-dessinée Un Homme est mort


Nadoz-Vor Embannadurioù, créée en 2013,  est née de l'envie de     proposer aux bretonnants/brittophones des livres différents de ceux     qu'ils ont l'habitude de lire. En quelques mots, Nadoz-Vor Embannadurioù est une maison d'édition contemporaine et alternative. Ses livres sont vendus principalement en librairie.
La maison d'édition : https://nadozvor.wordpress.com/
Pour soutenir le projet : https://basejaune.com/un-den-zo-marvet

Il y a quelque temps les éditions Nadoz-Vor ont fait un pari : celui de traduire en breton la BD Un homme est mort de Kris et Etienne Davodeau. Brest, 1950 : la guerre est finie depuis cinq ans. De la ville, il ne subsiste presque plus rien. Des bombardements massifs et des combats acharnés de presque un mois ont anéanti la ville, son port, son arsenal. Brest est un désert. Des milliers d’ouvriers vont s’atteler à la reconstruire, pierre à pierre. Mais face aux mauvaises conditions de travail, la contestation gronde, et la grève éclate bientôt. De violents affrontements surviennent lors des manifestations. Jusqu’à ce qu’un homme tombe. Le 17 avril 1950, la police, dépassée par l’ampleur du mouvement, tire sur la foule, blessant plus de vingt personnes et tuant un homme : Édouard Mazé. Le lendemain, appelé par la CGT pour tourner un film sur le mouvement, René Vautier débarque clandestinement à Brest. Il est alors recherché par la police suite à un premier film documentaire, Afrique 50, témoignage sans concessions du système colonial français d'après guerre. René arrive dans une ville en état de siège. Le lendemain ont lieu les obsèques d'Édouard Mazé. Une foule immense, un peuple entier accompagnera son cercueil.
« Un homme est mort » est le titre du film de René Vautier relatant les événements de Brest, ce titre vient d'un poème de Paul Eluard tiré du receuil « Au rendez-vous des Allemands » (1944), rédigé à l'origine en hommage au Résistant Gabriel Péri. Ce film aujourd'hui disparu, connaît une nouvelle vie grâce à cette bande-dessinée. Suite à la mort de René Vautier le 4 janvier dernier, cette soirée sera donc l’occasion d’évoquer le parcours exceptionnel de cet homme engagé pour la liberté.


La traduction de cette œuvre en breton est une aventure périlleuse car le modèle économique de Nadoz-Vor Embannadurioù est encore fragile. C’est la raison pour laquelle ils lancent un appel à financement collectif. Nadoz-Vor Embannadurioù a besoin de votre soutien. Merci à vous par avance ! Pour en savoir plus voici la page de leur projet : https://basejaune.com/un-den-zo-marvet

Mercredi 28 janvier à 20h30  – Ti ar Vro, à Cavan

> Présentation de la maison d’édition Nadoz-Vor  (en breton)
> Projection grand écran du film Avril 50 : l’histoire par la bande dessinée / Bénédicte Pagnot. - Ed. Vivement Lundi, 2007 (en français)
> Échanges & débats : René Vautier et Edouard Mazé (en breton)
> Vente des ouvrages édités par Nadoz-Vor (BD)
> Appel à souscription en ligne pour financement participatif

- Gratuit et ouvert à toutes et tous ! -

A noter dans vos agendas : prochain RDV mercredi 4 février à 20h30 pour la présentation par l’association des parents d’élèves des classes bilingues publiques, Div Yezh, du film « Quand le bilinguisme ouvre ses portes », réalisé par Anne Jochum.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.mairie-cavan.fr/blog-culturel/index.php?trackback/418

Fil des commentaires de ce billet