Théâtre de Vaclav Havel le 16 novembre

La troupe de théâtre amateur “Les Trois Coups de Grâces” invite les cavannais à une représentation d'une pièce de Vaclav Havel, “Le rapport dont vous êtes l’Objet”  le vendredi 16 novembre à 20h30 à la salle des fêtes.
 
Vaclav Havel est un auteur de Théâtre, essayste, qui, à la chute de l’empire soviétique, sera le premier Président élu de Tchécoslovaquie. Il est décédé le 18 Décembre 2011.
 
Il  a écrit “Le Rapport dont vous êtes l’Objet”en 1965. Il a choisi le mode comique pour critiquer le régime soviétique dont il a connu les prisons pendant près de cinq ans. C’est donc une critique amusante, loufoque, grand Guignol, mais efficace, où le système politique de l’époque est tourné en ridicule. On rit, mais derrière le rire, on mesure la gravité du propos. L’histoire : la directrice d’une Administration découvre qu’une organisation mystérieuse agit dans le secret pour lui ravir le pouvoir et faire marcher tout le système de façon militaro-scientifique. Pour y parvenir, on a instauré le pydétypède,  langue synthétique impossible à apprendre, qui va créer le fiasco général. Malgré cette pagaille, la directrice ne parviendra à retrouver son autorité qu’en collaborant avec le système qui a voulu l’évincer.
 
Tous les acteurs sont masqués, à l’exception de la directrice. Le masque, ici, indique que pour pouvoir vivre confortablement du système, il est nécessaire de faire semblant. On ne sait pas trop à quoi chacun pense, mais, ce qui est sûr, c’est que ceux qui ont la chance de faire partie de l’élite ne sont pas trop accablés de travail et sont assurés de manger plus qu’à leur faim. Mieux vaut être cadre que secrétaire de dernière zone. Au bout du compte, on s’aperçoit que “le Rapport dont vous êtes l’Objet” n’a pas pris une ride et chacun devrait pouvoir y reconnaitre des situations vécues...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.mairie-cavan.fr/blog-culturel/index.php?trackback/278

Fil des commentaires de ce billet